Transformer 5 : mon avis sur le film

synopsis-transformers-5

La saga Transformers en est déjà à son cinquième opus. The Last Knight nous ramène au tout début de l’histoire pour nous raconter l’origine du mythe de la franchise Transformers, en redéfinissant ce qu’un héros est sensé représenté aux yeux du monde. La guerre est déclarée entre les humains et les Transformers, Optimus Prime n’est plus là pour servir de médiateur. Les humains n’ont plus qu’à retourner dans le passé pour retrouver la solution qui pourrait les sauver de cette situation. Ils auront surtout à rechercher la clé dans la mystérieuse histoire des Transformers sur Terre. Le tableau qui pourrait être notre seule issue se présente ainsi comme suit : une alliance entre Bumblebee, Cade Yeager (Mark Wahlberg), un professeur d’Oxford (Laura Haddock) et un lord anglais (Anthony Hopkins). Mais au final, dans un monde où les héros se transforment en méchants, seul un monde peut survivre : le nôtre ou le leur, plus d’informations et la bande annonce ici.

Les Transformers ne m’inspirent rien

Transformers est le genre de film qui ne retient jamais mon attention plus de 5 secondes. Je me sens vraiment incapable de raconter à mes potes ce qu’il s’est passé dans les précédents volets du film, même après les avoir regardé un à un. Encore moins de décrire comme un vrai fan les traits caractéristiques exacts de Megatron, Optimus Prime ou Bumblebee qui je ne me souviens plus, est apparu dans le second ou le quatrième épisode. Tout ce que j’arrive à retenir d’un film comme Transformers, c’est qu’il y a plein de robots gigantesques qui se baladent dans les rues de la ville et qui s’amusent à détruire et faire exploser tout ce qu’ils trouvent en chemin. Ce sera sûrement à peu près tout ce que je retiendrai aussi de Transformers The Last Knight.

Transformers-5

Et pourtant…

Et pourtant avec Transformers The Last Knight, ma vision des Transformers a quelque peu changé. C’est peut-être dû au choix du réalisateur de nous faire revenir plusieurs années auparavant, à la découverte de l’origine des Transformers et de son influence sur le monde des humains. Voilà qui va peut-être rassurer tous les novices comme moi, car finalement ils vont réussir à comprendre quelque chose sur cette saga. Beaucoup se surprendront même à voir le roi Arthur en pleine discussion avec des Autobots ou encore des vaisseaux planqués dans plusieurs coins stratégiques de notre chère planète Terre. Mieux encore, quand ils verront Optimus Prime faire la plus mauvaise erreur de son existence.

Dans Transformers The Last Knight, le personnage principal sera joué par Mark Whalberg (Cade Yeager). Si le héros n’a franchement rien de nouveau à montrer au public que ce qu’on lui connaissait déjà dans le quatrième volet de la saga, dans le cinquième opus, il s’offrira de la bonne compagnie. Il s’agit non moins de Laura Haddock et d’Anthony Hopkins. De quoi éveiller peut-être nos cinq sens devant le petit écran. On notera également le grand retour de Josh Duhamel qui figurait dans les trois premiers opus du film. Mais les fans de Shia LaBeouf risquent d’être déçus.